French English German Italian Portuguese Russian Spanish

marché de noel 2016 

séparateur

Horaires d’ouverture de la boutique Safran du Stival, située Ferme de Kerampéru (sur la RD 783) à Concarneau :

 - tous les jeudis de 17h à 19h

- et sur RDV au 07 80 03 22 51 : n’hésitez pas à m’appeler !

 

séparateur

fleurs de safran (Crocus sativus)

La naissance du Safran du Stival

en Cornouaille Bretonne

 

préparation des sillons pour la plantation des bulbes de Crocus sativus

 

 

En général, à la mi-août, se termine la plantation des Crocus sativus, les bulbes générateurs du safran. Déjà je me projette dans la fraicheur des matins d'automne où je viendrai cueillir ces fleurs magnifiques et délicates d'un violet inimitable...

 

 

houe plantation safran

Oui, c'est là, en Bretagne, dans la vallée du Stival, sur cette terre retournée par mes aïeux, que j'ai déniché deux trésors : un terrain riche en matières organiques, drainant, en pente, chaud l'été, froid l'hiver, et...une vieille houe...

Une houe ! Elle sera l'outil de base pour tracer les sillons; la binette et le couteau à désherber, les agents d'entretien des plates-bandes. Même anachronique, ce matériel est nécessaire à la pratique de cette exigeante culture, biologique par excellence. A chacun son terrain de prédilection, les lois de la nature resteront toujours précaires.

 

cueillette des fleurs de safran

 

La fleur de safran offre au creux de sa corolle un pistil filiforme composé de trois stigmates d'un rouge vif. Ces filaments recèlent les richesses d'une vaste gamme de propriétés médicinales et culinaires; aphrodisiaques pour les uns, gustatives pour les autres...150 à 200 pistils seront nécessaires pour obtenir un gramme de safran, qui après séchage, aura perdu 80% de son poids, mais gagné cinq années en durée de conservation et devenu une épice rare, recherchée des fins gourmets.

La culture du safran, outre le travail permanent en surface, demande aussi, en profondeur, une gestion stricte de ces bulbes. Ceux-ci se renouvelleront annuellement, d'abord deux à cinq caïeux par unité, pour devenir à leurs tours, au printemps suivant, de jeunes Crocus sativus...

Alors, c'est avec conviction que je relève le pari de cultiver cet Or Rouge, en faisant revivre cette terre que mes ancêtres m'ont laissée, disponible et saine.

 

Anne-Sophie Le Cam

 pistils de safran - safran en stigmates